Osaka : l’improbable château

octobre 18th, 2008 by admin

Si Osaka offre tant de distractions, c’est qu’elle n’est pas, comme Tokyo ou Kyoto, un centre politique, culturel ou religieux. C’est avant tout une ville de marchands, dont le port semble avoir fait très tôt le commerce de la Chine et de la Corée. Elle s’est surtout développée aux XVIIe et XVIIIe siècle, quand une grande partie des marchands du pays sont venus s’installer autour du château bâti en 1583 par le chef de guerre Hideyoshi Toyotomi qui venait d’unifier le Japon à la force de ses armées. Aujourd’hui, la ville a été supplantée par Tokyo comme centre économique, mais reste grand centre industriel, avec de nombreuses usines high-tech.

Vue d’Osaka, ville industrielle

Autant dire qu’Osaka est tout sauf une ville-musée. Mais elle a tout de même conservé comme un symbole le château qui a été à l’origine de sa prospérité. Elle a même fait plus que le conserver, puisqu’elle l’a rebâti à plusieurs reprises (on aime s’en prendre aux symboles…). Si bien que ce que le bâtiment qu’on peut voir aujourd’hui est en fait une construction en béton de 1931… qui fait malgré tout son petit effet, perché en haut d’une colline, protégé par une épaisse enceinte, surmonté d’une série de toits, et, surtout - nous sommes tout de même à Osaka, abondamment doré.

Détail des toits dorés

Contraste architectural

Et puis, tout étant dans la mise en scène, quelques tambours traditionnels et on s’y croirait presque !

Posté dans Visites hors Tokyo

Leave a Comment

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.