Comtemplation automnale

décembre 17th, 2008 by admin

Tokyo compte peu de jardins traditionnels japonais, comme ceux qu’on peut voir à Kyoto. Cela explique peut-être pourquoi, en cette saison, ils sont pris d’assaut par des Tokyoïtes désireux d’observer la chute des feuilles. C’est ici un véritable spectacle à ne pas manquer, comparable à celui des cerisiers en fleurs au printemps. On y vient en nombre, en famille et avec l’appareil photo.

Nous avons pu constater cela en visitant le parc du Rikugien, dont le nom signifie “jardin des six poèmes”, et qui a été dessiné en 1700 pour illustrer des scènes de la poésie classique. Il possède les principales caractéristiques d’un jardin japonais :

- un étang avec des carpes et des volatiles

- des rochers émergeant de l’eau

- une lanterne de pierre

- des pins auxquels on donne forme en tirant sur les branches avec des cordes

Tout cela passe pourtant au second plan en cette saison, où le véritable attrait du jardin se trouve dans ses feuilles d’automne, qui prennent toutes les nuances du jaune au rouge, mais toujours très vives.

C’est un tel spectacle que le jardin est exceptionnellement ce mois-ci ouvert et éclairé après 17h. Après avoir vu les feuilles à la lumière du soleil couchant, nous décidons donc d’attendre la tombée de la nuit dans une maison de thé.

(C’est du matcha : une poudre de thé vert amer sur laquelle on verse l’eau bouillante avant de la dissoudre avec un fouet en bambou, accompagné de pâtes d’amandes aux haricots rouges.)

En fait, seuls quelques points sont éclairés et l’on perd les couleurs des feuilles mais cela donne tout de même d’assez beaux tableaux.

Posté dans Tokyo

Leave a Comment

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.