Promenons-nous dans les bois

décembre 24th, 2008 by admin

Si vous n’en avez pas encore assez des feuilles d’automne, un des lieux les plus courus pour leur contemplation au Japon est la ville de Nikko. A l’origine de cette ville, dont le nom signifie “lumière du soleil”, est un sanctuaire bouddhiste fondé au VIIIe siècle dans des collines boisées. Au pied des montagnes, la ville ne s’est guère étendue et garde encore un peu du mysticisme et des légendes de ses débuts.

Le centre de Nikko, autour des gares

Les montagnes qui entourent Nikko

La ville est traversée par une rivière, le Daiya, aujourd’hui largement canalisée.

Mais il en allait autrement au VIIIe siècle, et la légende dit que le moine fondateur l’aurait traversée pour la première fois sur le dos de deux immenses serpents. A l’endroit de ce passage, on a construit au XVIIe siècle un pont de bois, recouvert de laque rouge, qui fut longtemps réservé au seigneur et donne aujourd’hui aux lieux un certain cachet romantique.

Mais si Nikko semble parfois être resté un petit sanctuaire isolé et emprunt de mysticisme, c’est surtout grâce à ses forêts. Les bois entourent la ville de tous côté, les arbres poussent jusque sur la rue principale. Quand en plus on s’amuse à réserver un hôtel sur la colline et à suivre les processions de prêtres shintos, on se trouve vite bien loin de la vie trépidante de Tokyo et de la cohue des touristes. Alors, pour vous laisser aussi profiter de ce calme et de ces ambiances automnales, j’arrête de parler et vous laisse vous promener à votre tour dans les forêts de Nikko.

Posté dans Visites hors Tokyo

Leave a Comment

Please note: Comment moderation is enabled and may delay your comment. There is no need to resubmit your comment.