Lectures

Mineko Iwasaki, Ma vie de geisha, Michel Lafon, 2003.
Les souvenirs d’une geisha considérée comme la plus grande de sa génération et qui s’est retirée à l’âge de trente ans. Très intéressant car regorge de détails sur la vie dans le Japon traditionnel. Ce témoignage permet aussi de se corriger quelques idées fausses sur les geishas, qui sont en fait de véritables artistes, soumises à une discipline de tous les instants.
Nicolas Bouvier, Chronique japonaise, Payot (Voyageurs), 1989. Nicolas Bouvier, Chronique japonaise, Payot (Voyageurs), 1989.

Nous avons beaucoup aimé. C’est un bon moyen de découvrir le Japon, à travers les observations fines d’un grand voyageur et lettré. Une partie historique, avec des réflexion riches et fines, et une partie de souvenirs, entre anecdotes et pensées.

Edwin O. Reischauer, Histoire du Japon et des Japonais, 1. Des origines à 1945, Seuil, 1997 (1970 pour l’édition américaine).

Parce que c’était le plus petit livre sur le sujet !

Roland Barthes, L’empire des signes, Albert Skira, 1970.

Quelques idées non dénuées d’intérêt, mais lecture réservée aux fans du monsieur. A moins que vous ne vouliez apprendre par l’exemple la surinterprétation à base de mots pompeux et d’une syntaxe assommoir (ce qui quand même amusant dans la mesure où le propos du livre est de louer la grandeur esthétique et philosophique du signe vide et de l’absence de sens…).

Ihara Saikaku, Vie d’une amie de la volupté, trad. G. Bonmarchand, Gallimard/UNESCO, 1975 (1686 pour la parution au Japon).